Ma journée de travail : Becky Gloyne

Certaines personnes seraient gênées de vérifier leurs e-mails au lit avant même qu'ils se soient levés. Mais pas Becky Gloyne, qui appartient à l'équipe Internationale des Ressources Humaines de Nokia, et qui gère la présence de recrutement de l'entreprise dans les réseaux sociaux. « Je déteste l'idée d'être coupée de tout, » affirme-t-elle. « J'ai peut être manqué quelque chose. » Elle est réellement toujours connectée, elle répond rapidement à ses e-mails, à tout moment de la journée.

Et manquer quelque chose serait un problème, car son travail implique un mélange permanent de réseautage en ligne et en face à face, afin d'être certaine que la société bénéficie du talent dont elle a besoin, et ne manque aucune opportunité. Elle savoure vraiment cela : elle adore le réseautage social, avec ou sans connexion, mais elle doit toujours rester organisée afin d'en tirer le meilleur parti.

gloyne Son travail est de celui que beaucoup envie : elle a une grande liberté de décision sur que faire chaque jour et comment le faire. Elle travaille hors du bureau de Nokia à Paddington, et certaines semaines, elle fréquente régulièrement le bâtiment. D'autres semaines en revanche, elle est constamment en déplacement.

Même si elle se décrit elle-même comme une « jeune femme n'ayant jamais un stylo et un bloc à la main », elle prévoit chaque dimanche soir sa stratégie pour la semaine à venir. « Je veux savoir avec exactitude ce que je fais le lundi à 9h, et ne pas me demander où j'en étais vendredi. » Tout est donc noté dans son carnet (en se servant d'un stylo et d'un papier), avant de rapporter ses rendez-vous dans son téléphone.

Son carnet et son téléphone sont deux des trois choses qui définissent sa vie professionnelle, la troisième, c'est son ordinateur portable. « Je peux faire tout ce dont j'ai besoin avec ces trois-là, » affirme-t-elle. En général, des événements, des idées et tâches qui sont localisés dans son téléphone, et en particulier dans l'agenda de son téléphone. D'autres idées, des prévisions à plus longue échéance et des choses à se souvenir vont directement à son carnet.

« Je ne garde pas ces informations dans ma tête, » dit-elle. « Tout va dans le carnet ou le téléphone. » Et l'usage qu'elle fait de son téléphone la rend, selon ses collègues, « super efficace » (Becky se réjouit d'entendre qu'on la décrit ainsi). Bien sûr, elle y inscrit les grandes réunions à ne pas manquer, mais aussi tous les rappels, comme celui cinq minutes à l'avance de son rendez-vous chez le coiffeur ou des rappels d'appel à passer, tout est dans son calendrier.

« L'idée vient de mon mari, » indique-t-elle. « Il travaille dans un secteur semblable. Le recrutement est un secteur compétitif. Si vous n'êtes pas organisé, vous ne pouvez pas être efficace. »

Elle utilise son temps de déplacement pour garder ses deux systèmes à jour : et elle en a pas mal ! Même si elle estime que ses voyages à l'étranger représentent moins de 25 % de sa vie professionnelle, elle est souvent en déplacement pour se rendre à des réunions, des événements de l'industrie (liés au réseautage et pour suivre les tendances) et même de retour à la maison.

« Une grande partie de mon travail implique des conversations très confidentielles, et si je ne peux pas disposer d'une salle de réunion à Paddington, je peux travailler de chez moi en sachant que la conversation sera entièrement confidentielle. »

Le carnet qu'elle possède est un cadeau de sa sœur. « C'est un joli carnet à couverture rigide. Sérieusement, je ne prendrai jamais ceux que l'on vous donne gratuitement lorsque vous assistez à une conférence.

Cette perception du design et de la qualité s'applique aussi à son téléphone. Elle possède actuellement deux téléphones : un Lumia 820 (jaune) personnel et un 920 professionnel en rouge. Lequel préfère-t-elle ? Le 920, avec son écran plus grand et sa couleur rouge vive. « Il se fait vraiment remarquer, il est à la mode, et ça me rappelle ma paire de chaussures préférée chaque fois que je le regarde. »

Sa plus grande taille n'est pas du tout un problème pour elle. « Vous devriez voir la taille de mon sac à main, » plaisante-t-elle.

Et elle ne le perd pas des yeux. Son idée d'une journée de cauchemar serait de perdre la connectivité. « Ne pas avoir de batterie n'est pas une excuse, » dit-elle. « Je possède un chargeur sans fil, je peux charger à partir de mon ordinateur portable. Mais sans Wi-Fi... c'est horrible ! »

Becky estime que le super moteur de son travail est son optimisme. Cela n'est pas une surprise : son pétillant inonde le téléphone. « Mon patron dit que le fait de me parler le motive souvent à résoudre ses problèmes, » dit-elle. Inversement, son point faible est son absence de caractère impitoyable. « Parfois, il est nécessaire d'être réellement fort pour réussir, de faire des choses désagréables dans le dos des gens. Je préfère me cacher pendant une semaine que de le faire, mais j'ai peur que cela me retombe dessus. »

Il n'en ressort pas de grande preuve...

Nous aimerions beaucoup connaître votre avis

Nous aimerions beaucoup connaître votre avis

Répondez à cette petite enquête pour nous faire part de votre expérience en ligne. Lorsque vous aurez terminé votre visite sur notre site, l'enquête apparaîtra pour que vous puissiez répondre à nos questions.

Souhaitez-vous participer à notre petite enquête ?

Merci !

L'enquête apparaîtra lorsque vous quitterez le site.

Nous aimerions beaucoup connaître votre avis

Souhaitez-vous participer à notre petite enquête ?

Merci !

Une enquête va vous être envoyée par e-mail.